jeudi 22 septembre 2016

sacs de plage

Pour la fin de l'année scolaire, j'ai voulu faire des cadeaux personnalisés à la maitresse et à l'Atsem de mon fils.
Là encore, j'ai souhaité faire du home-made, déjà parce que je trouve ça plus sympa, mais aussi parce que ça me donne l'occasion d'utiliser ma machine à coudre que, décidément, j'ai bien du mal à utiliser pour moi-même, mais que je sors avec plaisir pour faire des choses pour les autres.
Ainsi, je me suis inspirée du magnifique blog "Les jolis mômes" sur lequel j'avais vu un modèle de sac de plage très simple et très joli
.
J'ai trouvé un beau tissu rigide (je pense que c'était du tissu pour transat) dont la trame était en plastique. Le tissu avait donc une super tenue, par contre j'ai bien galéré à le surfiler, ce qui était indispensable sinon des "tiges" de plastique s'échappaient des parties coupées.
J'ai aussi eu une grosse galère de fil de canette qui "fronçait" par en dessous. J'ai eu beau enfiler, renfiler le fil, changer la tension du fil en plus, en moins, rien n'y faisait.
Pressée par le temps, j'ai donc fini par coudre comme je pouvais, en recommençant souvent et bon an, mal an, j'ai réussi à finir à temps (bien plus tard, j'ai réalisé que j'avais mis ma canette à l'envers... tout simplement, mais trop tard...)
J'avais acheté de la ganse toute simple pour les anses, je les ai cousues à la main car leur épaisseur m'a fait peur pour ce qui était de passer sous le pied de ma machine "débutante".

 J'avais le projet de broder les noms sur les sacs, mais le manque de souplesse du tissu a rendu l'opération trop compliquée, et j'ai donc enfin eu l'occasion d'utiliser mon pochoir "Army" pour le sac de Roxane. Pour ce qui est de celui de Yamina, j'ai réalisé la calligraphie à la main.

Je n'ai hélas pas eu de retour sur la solidité des sacs en tant que sacs de plage (rapport à mes coutures approximatives) mais je pense que les cadeaux ont plu!

pour la maicresse et l'Atsem

L'année dernière, j'ai voulu faire un cadeau à la maîtresse et à l'Atsem de la classe de mon fils, qui me permettrait d'utiliser un peu ma machine à coudre, que je tente d'apprivoiser depuis quelques temps.
J'ai donc acheté de jolis coupons de tissu japonais pour leur faire des coussins.
J'ai fait un patron très simple, avec un simple pan du tissu verso replié et pris dans la couture.


Le coussin pour la maîtresse a été dédié à son petit garçon, Ilyess, et celui de l'Atsem Roxane a fait l'objet d'un petit jeu de mot en hommage à l'allure rock'n'roll, perfecto et cheveux roux, qu'elle arbore avec simplicité tous les jours.

J'ai utilisé la technique de l'appliqué pour réaliser les lettres :


mercredi 28 octobre 2015

Lettres rugueuses

Ma belle-sœur a commencé l'année dernière à être maicresse en classe de maternelle, petite et moyenne section. Elle souhaitait leur proposer des lettres rugueuses sur le modèle des lettres Montessori, mais en majuscules d'imprimerie puisqu'en maternelle, et surtout les premières années, on utilise plutôt cette graphie (les "vraies" lettres Montessori sont souvent plutôt proposées en cursives)
J'ai donc réalisé tout un alphabet en papier de verre, grâce à :
- mon fidèle scalpel,
- un gabarit très simple basé essentiellement sur 4 carrés sur 7
- mon fidèle compas métallique (un compas de relieur avec deux branches tout en métal pointues) spécialement aiguisé pour l'occasion pour me permettre d'effectuer les découpes rondes.

Les lettres sont découpées dans du papier de verre et contrecollées sur du carton contrastant.

Il s'agit surtout de patience et de rigueur (oups... deux mots pas toujours dans mon vocabulaire, soyons honnête...), rien de bien compliqué dans la réalisation, mais je trouvais que le résultat final méritait d'être partagé avec vous.